Optimiser la couverture avec un comparateur d’assurances animaux

Assurer son chien pourra alléger les dépenses en cas de besoin. Pour trouver la meilleure compagnie, il suffit d’utiliser un comparateur d’assurances animaux

Cas des chiens

L’engouement pour se souscrire à une assurance animale est dû aux tarifs sans cesse croissants des soins vétérinaires. Un exemple illustrera au mieux cette hypothèse. Une chienne de petite taille s’est récemment fait renverser par un véhicule. Bilan du sinistre, une patte cassée. Du coup, le maître accourt en urgence chez le vétérinaire. Celui-ci donne le verdict, une opération chirurgicale est nécessaire. Coût total des soins, des examens et de l’opération au bistouri, Plus de 1 600 euros. Sans penser, le propriétaire sort sa carte, son chèque ou sa porte feuille… Sans compter, il vient de sauver la vie de son animal. Mais les lendemains seront surement rudes.

Les coûts d’entretien d’un canidé ont augmenté. Du coup, cela a ouvert la voie à des compagnies d’assurance. Elles ont commencé à offrir des produits destinés aux éleveurs à tester sur le comparateur d’assurances animaux Unilla-mutuelles.fr. Donc, ce marché est encore à ses débuts actuellement. De plus, le contexte prête également à s’attaquer à ce marché. En France, il y a plus de 26% des ménages qui possèdent un chien. Pour les dépenses, chaque toit débourse entre 600 et 3 000 euros chaque année. Cela va de l’entretien simple jusqu’à des hospitalisations pour des raisons diverses. Chaque année, ils sont plus de 6,5 millions de canidés à se faire soigner.

Quelques bases

La race de chien pèse beaucoup dans les critères de l’assurance animale. Un animal de petite taille sera donc plus fragile qu’un chien de taille moyenne. Donc, il nécessite plus d’attention et de soins. Du coup, en posséder coute plus cher pour l’entretien. Par contre,  Les animaux de grande taille sont plus faciles à négocier auprès des assurances. Surtout les races rustiques, ne présentant aucune tare génétique. Quelle que soit la race, il est toujours possible de négocier les modalités de la police selon le comparateur d’assurances animaux en ligne. Le plus important est de pouvoir justifier l’âge de l’animal. C’est une donnée très importante pour la compagnie. En général, l’approbation de celle-ci est acquise pour les bêtes de 2 à 9 ans.

Pour connaitre l’âge d’un chien, il suffit d’analyser sa dentition. Un professionnel sera plus approprié pour le faire. Il ne donnera pas un chiffre bien précis, par contre, il saura évaluer l’âge approximatif. A deux ou quatre mois près. Il y a d’autres méthodes, mais celle-ci est la plus sure. Si jamais, l’âge du chien est inconnu, il est toujours possible de souscrire à une assurance. D’habitude, ce sont les chiens adoptés qui présentent le plus de difficultés sur ce point. Quand tous mes éléments nécessaires sont compilés, le propriétaire peut ainsi soumettre sa souscription. Il doit être muni d’un dossier avec une attestation du vétérinaire.

Précision

Il faut préciser la différence entre l’assurance animale et l’assurance animale responsabilité civile. Le second est nécessaire si la bête a par exemple mordu un passant. Les chiens considérés dangereux doivent y être obligatoirement soumis.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.